Oops! Il semble que vous avez désactivé votre Javascript. Afin pour vous de voir cette page car elle est destinée à comparaître, nous vous demandons se il vous plaît ré-activer votre javascript!

Dariusz Goźliński

«D'abord, ne pas nuire!»- Cela devrait être, la première règle pour les activités de communication dans le domaine des produits pharmaceutiques et juridique.

Qui suis-je?
Passionné de marketing et de publicité. Fortement associé à l'industrie pharmaceutique et connexes. Je crée et je gère des campagnes de publicité, y compris l'utilisation des médias sociaux dans les activités dédiées aux médecins et aux patients. Professionnellement, je suis le fondateur et directeur général de l'agence GreyTree. À partir de 2002 r. Je suis associé avec une commercialisation limitée et droit de la publicité. Entre autres choses, a travaillé avec des sociétés telles que: Unilever, Jelfa, Sanitas Groupe, Adamed Healthcare, Bleu Farma, Chance, Genexo, GAL, Heel Pologne, Symphar, Sun Farm, Amiral, Ipsen, HiPP, Alpen Pharma ou Krewel Meuselbach.

Vôtre,
Dariusz Goźliński
tel. +48 22 628 53 61
email: d.gozlinski(à)greytree.co

L'infirmière va écrire au patient le médicament ou un nouveau canal de communication pour la ferme de marketing

17 Février 2015
L'infirmière va écrire au patient le médicament ou un nouveau canal de communication pour la ferme de marketing

Le Conseil des Ministres a adopté un projet d'amendement à la Loi sur les professions d'infirmière et de sage-femme et d'autres actes. Selon les modifications proposées aux infirmières et sages-femmes sera admissible au prix vous-même - dans une certaine gamme - les services diagnostiques et thérapeutiques.

Ces solutions augmentent la disponibilité des services de santé et l'impact sur la réduction des files d'attente pour les médecins. Des pouvoirs similaires d'infirmières et de sages-femmes dans de nombreux États membres de l'Union européenne, y compris le Royaume-Uni, Espagne, Suède, Danemark.

Étendant les pouvoirs seront seules les infirmières et les sages-femmes de l'enseignement supérieur, ayant les connaissances et les compétences nécessaires dans le domaine de la réglementation pharmaceutique, qui ont été accordées au titre de l'éducation de l'université de premier et second degré (les directions des soins infirmiers et obstétricaux), dans le contexte de spécialiste de l'éducation post-universitaire ou de l'enseignement post-universitaire pour les infirmières et les sages-femmes de l'enseignement supérieur à un cours spécialisé.

Les infirmières et les sages-femmes, ayant un degré dans le second degré en soins infirmiers et obstétricaux, sera en mesure de prescrire des médicaments et indépendamment écrire une ordonnance pour des médicaments avec une composition spécifique, à l'exception d'un médicament contenant un très puissant, stupéfiants et de substances psychotropes. Ils peuvent également écrire des ordonnances et des ordres pour: aliments destinés à des usages nutritionnels, certains dispositifs médicaux à l'accomplissement d'un cours spécialisé dans le domaine de. Mise en service et les essais de médicaments doit être précédée d'un examen personnel du patient.

Les nouveaux règlements prévoient en outre, que les infirmières et les sages-femmes, qui ont obtenu leur diplôme au moins au premier degré, pourront - à la demande du médecin - exposer une prescription de certains médicaments. Cette option sera éteint médicaments contenant dans sa composition des substances très puissantes, stupéfiants et de substances psychotropes. Sera en mesure d'écrire des prescriptions pour l'utilisation nutritionnelle comme une continuation du traitement, se ils suivent un cours spécialisé dans ce domaine. Ce groupe d'infirmières et de sages-femmes auront le droit d'émettre des recommandations pour certains tests diagnostiques. L'exception sera tests nécessitant méthodes diagnostiques et thérapeutiques associés à un risque accru pour le patient.

Les règlements proposés fournissent, le ministre de la Santé - Règlement - définir des listes de substances actives contenues dans les médicaments, denrées alimentaires destinées à une alimentation particulière, dispositifs médicaux, tests de diagnostic et la manière et le mode de prescription par les infirmières et les sages-femmes à l'égard de leurs qualifications et leurs compétences et responsabilités requises.

Une des règles importantes concerne la possibilité de prescrire des infirmières et des sages-femmes sans la soi-disant. contact personnel avec le patient. Comme pour la délivrance des ordonnances pour les patients, qui continuent traité pour une maladie chronique. Les nouvelles règles prévoient également, ordonnance qui peut ramasser une personne autorisée par le patient ou un tiers. Dans de tels cas, le patient doit présenter déclaration appropriée dans une clinique ou une clinique, qui devraient être incluses dans le dossier médical du patient.

On se attend, que, dans le programme d'études dans les domaines de soins infirmiers et obstétricaux étudiants acquerront des connaissances et des compétences concernant l'ordination des médicaments contenant certaines substances et denrées alimentaires à des dispositifs nutritionnels et médicaux. Les personnes qui effectuent déjà profession d'infirmière et sage-femme pourront obtenir ces lettres de créance au cours spécialisés.

Source http://www.zdrowie.abc.com.pl/

Commentaires

Commentaires

Partager cet article

Related Posts

Traduction automatique:

Gazouillement